La trichophagie : cas d’une jeune fille

Parmi les syndromes rares, dont on entend rarement parler, il y a le syndrome dit de raiponce. Loin d’être digne d’un conte de fées comme son appellation le ferait croire, il peut même causer la mort. Découvrez-en davantage sur ce syndrome.

Le syndrome de Raiponce 

De son vrai nom : la trichophagie, il s’agit d’un mal qui pousse ceux qui en sont atteints à manger leurs cheveux. Il affecte en moyenne 0,4 % à 1 % de personnes. Les cheveux ingérés forment une boule de grosseur variable dans l’estomac du sujet atteint. Généralement, les symptômes apparaissent relativement tard, lorsque la boule formée est déjà très grosse. L’individu ressent : des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, l’anorexie. Le sujet atteint a une mauvaise haleine et perd du poids. Le trichobézoard (boule de cheveux) peut causer des complications telles que : l’ulcère gastrique, l’occlusion intestinale, la perforation intestinale, la diarrhée, et certaines carences.

Cas d’une jeune fille de 17 ans

La revue médicale BMJ datant du 8 février rapporte qu’une jeune fille de 17 ans est venue aux urgences du Queen’s Medical Center de Nottingham après deux syncopes, qui ont causé des ecchymoses faciales et un hématome au cuir chevelu. Elle n’a pas évoqué de changement dans son régime alimentaire, mais elle a affirmé souffrir de douleurs abdominales au cours des cinq derniers mois, ainsi que de perte de poids et d’une anorexie.

Un scanner abdominal réalisé par les médecins a permis de déceler une boule de cheveux de 48x5x7 centimètres dans son estomac. Cela a entrainé des plaies, ainsi que des poches de pus et de fibrine. La masse de cheveux a épousé la forme de l’estomac de la jeune fille. Après une opération de l’abdomen, une purge et un lavage à l’eau salée, elle a été nourrie par jéjunostomie et a pu sortir après 7 jours.

Voici quelques informations sur ce mal. Il faut noter que cette jeune fille a eu de la chance, car la trichophagie en a déjà tué plus d’un.